constat d'adultère

Dans le passé, l’adultère était une cause automatique de divorce. Aujourd’hui, la législation a évolué et l’adultère n’est plus considéré comme une faute peremptoire. Néanmoins, la fidélité reste un devoir imposé aux conjoints jusqu’à ce que le divorce soit prononcé. Il appartient au juge d’évaluer, au cas par cas, les preuves présentées par le conjoint…Lire la suite de « Preuve d’adultère dans le cadre d’un divorce pour faute »